Il n'y a pas si longtemps, on a fait un apéro entre voisins.
Bon faut être honnête, on est 10 dans l'immeuble, on aime tous boire et globalement, on s'entend bien, donc c'est le genre de soirée qui s'organise toute seule.

Après c'est comme toutes les soirées, rapidement, les groupes se forment et ça se finit avec les mecs dans un coin, les filles dans l'autre et voilà.
La féministe en moi s'insurge mais pas longtemps. J'ai pas envie de combattre 24/24 et pour être honnête, j'ai pas forcément envie de parler travaux, course à pied et informatique.
J'avais pas forcément non plus envie de parler accouchement, enfants ...
En fait, j'avais pas forcément envie de parler tout court, juste envie de passer un bon moment.
Et dans l'ensemble, ce le fut.

Mais il y a quelque chose qui m'a laissé un gout étrange.
Toutes assises, les voilà lancées sur l'année à venir. L'une qui termine un master, l'autre qui attend un nouveau poste à responsabilité ... Et voilà qu'on se tourne vers moi et qu'on me demande "Et toi ? C'est quoi ton grand projet pour 2015?"
Ha bon, parce que maintenant, on laisse tomber les bonnes résolutions et on passe directement au niveau supérieur, on parle "projet".

Je suis restée sans voix.
Ha non, merci mais pas de projets pour moi.
C'est fait, ça.
Donc là je veux juste une année tranquille, paisible.

Je me suis sentie un peu conne, un peu faible, un peu "pas une battante".

Non, mais ça fait un moment que c'est un beau bordel dans ma vie, que ça part en cacahuète un peu de tous les côtés donc je me sens pas les épaules à me lancer dans un grand projet.

Et puis quoi comme projet?
Des études?
Avec quel fric et sur quel temps?
Au niveau du boulot?
Chercher un local? 
Avec quel fric? 
Au niveau perso?
No comment.

Donc voilà.

C'est un peu amer.

Mais pas de projet pour moi.

J'aimerais parfois juste me poser, ne plus rien gérer et regarder mon chat dormir.

Gluten

Tiens, c'est ça mon projet.

Regarder Gluten dormir ...